Le jeudi 4 mars s’est tenu le deuxième live sur la plateforme https://www.rdv2022.fr/ en vue de la conception du programme socialiste pour l’élection présidentielle de 2022. Ce live était consacré à la santé. Dans un contexte où le monde médical est mobilisé pour vaincre la pandémie, 15 propositions ont été faites afin de construire un système de santé meilleur pour toutes et tous !

Les propositions santé du Parti socialiste sont divisées en 3 parties. La première consiste à améliorer la prévention tout au long de la vie. Les socialistes proposent de créer une évaluation d’impact santé pour tous les projets d’urbanismes. Beaucoup de quartiers d’habitations en France, spécialement populaires, sont sujet à des pollutions au gaz d’échappement, à la poussière de frein, sonores ou autres. Cela doit cesser. Nous proposons également de créer un étiquetage obligatoire informant les consommateurs de la présence de substances toxiques dans les produits alimentaires, les vêtements, les matériaux de constructions et les biens de consommation. Les maladies professionnelles, et notamment le burn out, doivent être mieux reconnues pour être mieux soignées. Le nombre et les salaires des infirmiers et infirmières ainsi que des médecins scolaires doivent être augmentés. Le tabagisme continue à faire des ravages et à tuer des centaines de milliers de personnes par an, un plan de lutte contre le tabagisme avec pour objectif une génération sans tabac sera créé, il consistera à augmenter significativement les prix du tabac et à interdire la cigarette dans les lieux publics extérieurs. Le sport sur ordonnance, pratique en augmentation ces dernières années, sera remboursé par la Sécurité sociale. La santé mentale sera la grande cause du quinquennat, le budget, les effectifs soignants, le nombres de structures seront augmentés.

La deuxième partie des propositions consiste à rendre réellement égal l’accès à des soins de qualité. Les déserts médicaux seront éradiqués en 10 ans grâce notamment à une obligation pour les étudiants en médecine de s’installer pendant 5 ans dans des territoires sous-dotés. Les socialistes mettront en place une sécurité sociale intégrale afin que plus personne en France ne renonce à des soins pour des raisons économiques. L’offre de soins en réanimation sera augmentée pour atteindre 10 000 lits pour ainsi mieux résister aux prochaines épidémies.

La troisième partie de nos propositions est consacrée aux publics vulnérables. Des dispositifs spécialement adaptés aux personnes en situation de handicap seront créés dans les structures de santé. Nous lancerons un plan de médicalisation des EHPAD afin qu’il y est entre 0,8 et 1 agent par lit en 2026. Des logements adaptés aux personnes âgés seront mis en place pour baisser le nombre d’accident domestique chez les plus de 65 ans (aujourd’hui, cela représente 10 000 décès par an). Enfin, et cette proposition a été formulé tout spécialement par notre premier secrétaire Olivier Faure dans une interview au Huffington Post (lien : https://www.huffingtonpost.fr/entry/droits-des-femmes-les-propositions-chocs-dolivier-faure-pour-le-ps_fr_6040fa18c5b6d7794ae494a8), nous lutterons contre la précarité menstruelle en prenant en charge à 100% les achats de protections périodiques.

Toutes ces propositions sont disponibles sur la plateforme participative RDV 2022, et comme son nom l’indique, vous avez la possibilité, qui que vous soyez, de créer un compte afin de voter pour ou contre chaque proposition. Et ce, afin que votre avis sur chaque détail du programme socialiste pour la présidentielle soit pris en compte.

De plus, les socialistes prendront parti pour le droit à une fin de vie digne et choisie, comme l’a déclaré Olivier Faure dans une interview au Nouvel Obs (lien : https://www.nouvelobs.com/societe/20210305.OBS40983/euthanasie-pouvoir-choisir-sa-mort-devrait-etre-un-droit-absolu-estime-olivier-faure.html). Une proposition de loi allant dans ce sens a été déposé au Sénat par la sénatrice socialiste Marie-Pierre de la Gontrie jeudi 11 mars, mais elle a toutefois été rejeté. Pour le moment, car nous continuerons le combat !