Les Socialistes ont défendu une motion de censure contre le gouvernement

Les Socialistes ont défendu une motion de censure contre le gouvernement

Le 10 décembre dernier, le président de la République Emmanuel Macron devait s’adresser aux Français pour mettre un terme à la grave crise qui secoue le pays depuis plusieurs semaines. C’est peu dire qu’il a manqué ce rendez-vous avec nos concitoyens en demande de justice et de reconnaissance.

Il s’est finalement livré à une opération à sommes nulles plutôt qu’à un changement de cap. Alors que les Français attendaient une redistribution plus juste des richesses, davantage de services publics sur les territoires en souffrance, une attention plus marquée aux préoccupations de la jeunesse et une approche collective et solidaire de la transition énergétique, le président a choisi de préserver les grandes fortunes.

Pour redonner du pouvoir d’achat aux Français, il y avait pourtant un autre chemin : en rétablissant l’ISF, en supprimant la flat tax et en renonçant au 20 milliards supplémentaires sur le CICE, 25 milliards d’euros auraient pu être mobilisables, immédiatement, pour l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens. Sans justice fiscale, ce sont des Français abusés qui se paieront eux-mêmes leur augmentation de pouvoir d’achat !

Plutôt que d’opter pour le chemin de la réconciliation, Emmanuel Macron a fait le choix de persévérer. C’est cette politique que nous les Socialistes, aux côtés de l’ensemble des forces de gauche à l’Assemblée nationale, ont choisi de dénoncer jeudi dernier.