Logement social : le gouvernement ne doit pas revenir sur la loi SRU !

Logement social : le gouvernement ne doit pas revenir sur la loi SRU !

Contre toute attente, le gouvernement pourrait revenir sur la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (SRU) qui impose aux communes un quota de HLM.

Votée en 2000 sous le gouvernement de Lionel Jospin, ce texte a fait ses preuves. Il a permis de construire 87.000 logements entre 2002 et 2004, 95.000 de 2005 à 2007, 130.000 de 2008 à 2010, 140.000 de 2011 à 2013 et 187.000 entre 2014 et 2016. Une évolution à la hausse qui montre l’efficacité de cette loi et son appropriation par des municipalités plutôt rétives à l’origine au développement du logement social.

A l’issue de la “conférence sur le logement” organisée à l’initiative du président du Sénat et du ministre de la Cohésion des territoires,  ce dernier a annoncé dans une interview au quotidien les Echos que la loi SRU – qui impose un quota de HLM de 20 % ou 25 % aux communes – va être mise en débat au Parlement lors de l’examen du projet de loi Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Elan) au printemps.

Alors que les ménages modestes et de la petite classe moyenne n’ont jamais consacré autant d’argent pour se loger (en raison de l’envolée des prix de l’immobilier et des loyers du privé dans les grandes agglomérations où affluent de plus en plus les actifs), la solution n’est pas dans la régression de la loi, mais dans son application. Depuis 2013, l’État s’est donné les moyens d’être plus ferme à l’encontre des communes carencées. L’État ne doit pas céder face à la mauvaise volonté d’élu.e.s  freinant la construction de logements sociaux. Rien ne justifie le détricotage de la loi et la contrainte pesant sur les villes déficitaires en logements sociaux tenues de rattraper progressivement leur retard en construisant des HLM jusqu’à atteindre le quota exigé ne doit en aucun cas être atténuée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *