Reconstruire le socialisme : doctrine, organisation et Europe | Soirée-débat autour de Guillaume Bachelay le 21 novembre

Reconstruire le socialisme : doctrine, organisation et Europe | Soirée-débat autour de Guillaume Bachelay le 21 novembre
Le parti socialiste du 12ème arrondissement a organisé une réunion ouverte le 21 novembre dernier autour du thème “Reconstruire le socialisme en crise : Doctrine, organisation et Europe” avec Guillaume BACHELAY, membre de la direction collégiale actuelle et ancien député.

Depuis plusieurs mois, nous socialistes parisiens nous sommes lancés dans la reconstruction du Parti Socialiste. Les militants sont mobilisés autour d’un grand chantier de réflexion sur l’évolution du parti, de ses statuts et de ses objectifs.

Forum de la refondation PS Paris 12e le 21 novembre 2017 : Guillaume Bachelay (droite) et le secrétaire de section, Michel Gelly-Perbellini (gauche)
Crédit photo © Mathieu Delmestre

C’est dans ce contexte que s’est tenu notre réunion avec Guillaume BACHELAY. Les échanges ont été vifs, riches et intéressants et, après des défaites historiques aux élections présidentielles et législatives, face à la crise de la social-démocratie en Europe, les camarades et symptahisant.e.s ont fait preuve d’humilité, de lucidité et de responsabilité dans leur analyse de la situation et dans leur élaboration d’une réponse à la question : et maintenant ?

Se donner les moyens d’une gauche ambitieuse et crédible
Le socialisme est aujourd’hui en crise dans l’ensemble des démocraties occidentales et les participant.e.s, militants et sympathisants, débattront et échangeront sur les solutions à apporter pour reconstruire une politique de gauche, efficace et utile.
Dans un monde qui a changé, le renouvellement du “logiciel” socialiste est indispensable pour comprendre la société et surtout apporter des réponses concrètes à ses déséquilibres : crueusement des inégalités, apparition de nouvelles précarités, chômage structurel. Ce sera le premier objet de nos échanges.
Crédit photo © Mathieu Delmestre

S’organiser pour redevenir un collectif de progrès

C’est parce que globalement l’engagement a changé de forme et que l’individualisme est plus central que jamais, que nous devons nous réorganiser pour rester utile aux Français.e.s et être en capacité d’améliorer la société dans son ensemble, et donc de gouverner à nouveau, bientôt.
Aussi, les camarades ont discuté de comment éviter les effets pervers des partis qui ont éloigné les citoyen.ne.s du monde politique : trop grande professionnalisation de la politique et insuffisante représentativité ?
L’indispensable levier européen
A l’heure où les libéraux et la droite conservatrice ont compris les possibles qu’offraient l’Union européenne et construisent des politiques qui les avantagent à ce niveau, la gauche est insuffisamment organisée pour y déployer son agenda progressiste et pour bâtir une majorité politique à l’échelle du continent. Comment nous saisir de l’opportunité inédite de changer et d’améliorer la vie de plus de 500 millions d’habitants en Europe ?